Case-Study, Découvrez mes notes

Et c’est reparti

Nous voici tous réunis pour la seconde moitié de l’année, réuni pour entamer le quadrimestre 2. Pour ce second chapitre, nos différents professeurs nous briefent sur le programme à venir, la matière que l’on va voir ainsi que les différents travaux à rendre et parmi ceux-ci: le TFA.

Notre TFA acronyme de Travail de Fin d’Année ou plus précisément PPU pour Petit projet Utile, sera le résultat de notre année dans la section DWM, il visera à montrer aux différentes personnes qui encadrent l’option nos compétences à réaliser un site web de A à Z en vue de passer en dernière année.

De plus, il nous servira à montrer à notre futur maître de stage nos différentes compétences et ainsi lui montrer ce que nous sommes capables de faire.

Un départ sur les chapeaux de roues

Les premiers jours ont été forts productifs, nous avons vu durant les différents cours avec nos professeurs beaucoup de matière afin de nous aider dans la réalisation de notre TFA, ainsi la partie sur le design a été encadrée par Mr. Marchal et Mr. Bourgaux, celle sur la partie code par Mr. Thronte, Mr. Thérasse et Mr. Terranova. Pour finir nous avons eu quelques cours sur After Effects qui nous ont été donnés par Mr. Tournay.

Découverte de NPM

La grande nouveauté de ce 2ème quadrimestre a été la découverte du terminal et de NPM ! Il m’a fallu un peu de temps avant de le maîtriser, du moins pour maitriser la nouvelle nomenclature qui en découlait ainsi que les différents fichiers tels que « variables.scss, Mixin.scss » Cependant j’ai été agréablement surpris de voir que les modifications que l’on apportait à notre fichier s'actualisaient directement sur notre page web et qu’en plus de ça, il m’était possible de l’afficher et de le synchroniser avec mon gsm.

interface npm

Nous avons d’ailleurs eu plusieurs cours sur le terminal et sur NPM pour nous habituer un maximum avant notre TFA. Personnellement, j’ai eu un petit peu peur de me retrouver face au terminal tout seul lorsque le moment aurait été venu de coder mon site, mais j’ai eu la chance d’avoir travaillé dessus avec Melih, Aude et Christopher lors de notre Data-Play et ceci m’aura permis de m’y habituer et de faire disparaître ces peurs.

L’avantage qu’a eu NPM sur ma manière de travailler, est la rapidité et l’efficacité, ainsi au lieu d’aller essayer de rechercher le code couleur d’un élément de mon design, je peux l'enregistrer dans mon fichier « variable.scss »  et pouvoir le ressortir plus aisément que j’en ai besoin !

Les choses sérieuses commencent

En plus d’avoir eu de nouveaux cours sur la programmation, il a été de même sur le design. Très vite, dès le premier cours pour être précis, j’ai senti que les choses sérieuses allaient commencer.

La présentation des diverses diapositives portait sur le début de recherche de notre thématique pour notre futur TFA, l’une des premières étapes a été de trouver 10 besoins radicaux.Personnellement, j’ai mis du temps avant d’en trouver, mais j’ai eu la chance de réfléchir à tout ça avec Aude, Melih et Christopher.

Au bout d’une vingtaine de minutes j’ai obtenu une liste de 8 besoins qui me semblaient des plus importants parmi lesquelles: Je ne pourrai pas vivre sans: pouvoir apprendre; Je ne pourrai pas vivre sans: pouvoir m’exprimer; Je ne pourrai pas vivre sans: pouvoir aider les autres.

La seconde étape a été de les décomposer, par exemple si je reprends le besoin suivant: Je ne pourrai pas vivre sans: pouvoir m’exprimer; et si je viens le décomposer cela donnerait: Quelles sont les limites à la liberté d’expression.

Dès lors je voyais vers quoi nos professeurs nous dirigeaient, j’ai trouvé ça sympa comme petit exercice, cela m’a permis d’avoir une idée plus claire du genre de thématique que pouvait prendre mon TFA, puisque depuis le début de l’année j’avais déjà essayé de chercher une piste vers laquelle me diriger, mais rien d’intéressant ne me venait à l’esprit …

Un début de piste pour mon TFA

Les jours suivants, de nouvelles consignes et un nouvel exercice ont vu le jour: Trouver 10 thématiques et/ou pistes qui me serviront pour comme début pour ma thématique finale de mon travail de fin d’année. Cependant encore une fois, il m’a semblé difficile de trouver quelque chose de concret, soit les pistes que je choisissais ne me plaisaient pas soit elles ne me semblaient pas assez tangibles à mon goût … mais au bout d’une trentaine de minutes et après avoir discuté avec des personnes de la classe, j’ai obtenu ma liste.

interface npm

Que j’ai ensuite décomposé pour qu’au final je puisse obtenir quelque chose qui me plaise avec des thématiques qui me parlent.

Développer ma thématique:

Une fois avoir trouvé mes différentes thématiques, il m’a fallu les montrer à mes différents professeurs afin d’en faire valider une qui deviendrait ma thématique finale pour mon TFA.

Malgré le fait que toutes les thématiques que j’ai proposées me plaisaient énormément, j’ai quand même eu un regret quant à celle qui a été validé … Je tenais énormément à réaliser mon dernier travail de l’année sur la sensibilisation face au harcèlement scolaire, mais il en était décidé autrement, la thématique validée a été celle sur les moyens à mettre en oeuvre pour permettre aux étudiants de suivre des études onéreuses.

Cependant je dois avouer que le sujet m’intriguait fortement, d’ailleurs fin de journée j’étais déjà parti faire quelques recherches dans le but d’avoir une petite idée vers quoi j’allais me lancer dans les jours, semaines et mois à venir.

Mais avant toutes choses, il a fallu rester ordonné et ne pas mettre la charrue avant les boeufs puisque la première étape et décomposer ce thème.

5W

La première étape pour moi a été de réaliser et d’appliquer les différentes règles vues en cours avec Mr. Bourgaux. Tout d’abord établir les 5W de ma thématique, en résumé définir le What, Where, When, Who, Why qui la composent. Mais tout ceci n'était que la partie facile du projet, la suite m’a posé un peu plus de difficulté …

La seconde étape a été de présupposer autrement dit, proposer des solutions/ des idées à notre thématique. À ce moment je ne savais pas trop vers quoi me diriger, j’étais dans le flou: proposer des solutions et ou des pistes face à la problématique de mon sujet … proposer des solutions et ou pistes d’un sujet alors que même les différents gouvernements dans le monde ont du mal à en trouver.

j’ai donc décidé de travailler intelligemment et de séparer mon thème en plusieurs sous-thèmes. De ce fait, quand je parle d’études onéreuses, on peut voir ça comme des difficultés à financer son minerval, mais également le logement pour celui ou celle qui kot, les transports, les fournitures scolaires, etc.

Pour chaque sous-thèmes j’ai réalisé plusieurs recherches sur internet afin de récolter un maximum d’informations sur ces dernières.

capture d'ecran d'un site web présentant des aides pour financer les etudes

J’ai eu beaucoup de mal à trouver toutes ces informations, premièrement parce que soient les différents sites me proposait la même chose, soit parce que les aides apportées n’étaient pas des plus intéressantes, par exemple l’idée de mettre en place un système de bourse un peu comme aux États-Unis ou l’étudiant à la fin de son cursus scolaire doit le rembourser. C’est donc avec difficulté que j’ai réussi à faire une liste de solution pour chaque sous-thèmes.

Toutes ces recherches depuis le début son noté dans un Google Doc, dont je vous invite à retrouver ici

capture d'écran de mon Google Doc

J’ai ensuite été montrer tout ça à Mr. Bourgaux; professeur avec qui on échange, depuis le début du projet, nos recherches, nos pistes, etc.

Il soulève un problème majeur: qu'est-ce que veut dire onéreux ? Et comme rien n'est parfait, il me souligne que je devrais parler des étudiants vivants seuls, des étudiants étrangers suivants des études en Belgique et que je devrais un peu plus développer mes sous-thèmes.

Après des recherches assez fastidieuses de mon côté, je trouve des sites qui me parlent des coûts point de vue matériel scolaire, mais également combien coûte en frais la maternelle, le primaire et secondaire et également le prix à l'unif et en HE.

capture d'ecran d'un site web présentant le coût des études

Ensuite je développe le mot onéreux, si cela vous intéresse vous pouvez à tout moment retrouver ma définition du mot dans mon Google que je vous ai partagé ci-dessus.

Une fois tout ça terminé, je me suis mis à réaliser mon sondage: la 1er partie sert de questions globales pour en savoir plus sur l'utilisateur.

Mon google form en vue de trouver mon user research #1

La 2eme partie me permet d'en savoir plus sur les études qu'il suit, ce qui lui coûte cher et les aides qu'il aurait pu choisir pour l'aider.

Mon google form en vue de trouver mon user research #2

La dernière étape à mon sondage vise à apporter une série d'aides supplémentaires, j'en ai donc listé quelques-unes en fonction des différents thèmes abordés ( des solutions pour les kots, des solutions pour le matériel scolaire, des solutions pour le minerval).

Mon google form en vue de trouver mon user research #3

Un événement inattendu

Alors que les jours s'enchaînent, j’apprends comme la grande majorité des personnes dans le monde que la crise sanitaire face au coronavirus nous oblige à se confiner … C’est donc depuis chez moi et via Discord et Zoom que la suite de mon TFA se fera.

Interface du Discord de l'option

Le premier cours en ligne que j’ai eue, a été celui de Mr. Marchal. Durant un peu plus de 3h, nous avons eu une présentation de 214 slides qui nous présentaient les différents critères à respecter, des petits exercices pour que l’on puisse déjà avoir une idée de notre identité graphique, etc.

Malgré le nombre incroyable de diapositives, je me suis rendu compte que j’ai été beaucoup plus attentif, je prenais note de tout ce que notre professeur nous disait et dès que celui-ci nous présentait des sites pour nous aider dans notre TFA, je l'enregistrerais. (D’ailleurs 2 des sites présentés m’ont bien servi pour la suite)

Le deuxième cours que l’on a eu a été donné par Mr Terranova sur l’utilisation de GSAP depuis Code Pen. Bien que ça ne servît pas dans mon TFA j’ai tout de même trouvé ça très intéressant et qui sait peut-être que dans un futur proche je serai à l’utiliser !

Travail réalisé lors du cours sur GSAP avec Mr. Terranova

J-12

La pression fait son apparition, je viens seulement de finir de récolter les données de mon premier sondage alors qu’il ne me reste plus que 12 jours avant la remise finale … À ce moment précis je ne savais plus trop vers quoi aller.

J’ai alors demandé à voir sur Discord un professeur pour lui faire part de mon sondage. Il m’a fait remarquer que j’étais toujours à la première étape du processus: Trouver le User Research, autrement dit, ce qui intéresserait l’utilisateur.

Si je veux avancer correctement et compléter le contenu de mon futur site web il m'a me falloir un deuxième sondage afin de dégager les top Tasks de mes utilisateurs. Ce que je fis aussitôt une fois l’appel avec mon professeur terminé.

Entre-temps j’ai été complété mon journal de bord qui était mis à ma disposition par nos professeurs. J’ai trouvé ça très intéressants, moi qui suis quelqu’un de tête en l’air j’avais un « memo » sous les yeux qui me permettaient de voir les étapes à réaliser en vue d’avancer correctement dans mon travail.

Google sheet crée par nos professeur

Brand Identity

En attendant la fin de mon sondage dans le but d’avoir mes top Tasks, je me suis avancé dans la recherche d’une identité graphique. Cela ne m’a pas posé de problèmes puisque depuis le début j’avais déjà une petite idée dans la tête vers quoi partir. Cependant j’étais encore assez indécis sur là/les couleurs qui composeront mon site, soit je partais sur une couleur bleutée, qui est là pour reposer l’utilisateur, quelque chose de doux et de calme, ou alors partir à l’instar sur une couleur jaune/orangée, qui est signe de peps, et de vie.

Je me suis donc tourné vers l’un des sites vus en cours avec Mr. Marchal qui se nomme khroma. Ce dernier, m’a permis de réaliser une série de palettes de couleurs en fonction de celles qui m’attiraient.

palettes de couleurs générées par Khroma

Ensuite en comparant toutes ces couleurs j’ai remarqué que celle qui irait le mieux avec mon site était un jaune/orangé. Cette couleur est synonyme de vie, de peps et d’espoir, quoi de mieux pour un site qui se veut donner des aides aux étudiants face au coût de leur étude souvent trop onéreux.

Je me suis donc tourné vers un deuxième site présenté par notre professeur qui est colorable.jxnblk, il m’a permis de vérifier si ma couleur que j’avais décidé d’utiliser avait un bon niveau de contraste suivant une deuxième couleur ( couleur générale de mon site + couleur de contraste)

site de Colorable

A la recherche d’une typo

Cette partie m’a pris énormément de temps, je ne compte pas le nombre ne fait que j’ai dû essayer, combiner avec d’autres, avant de pouvoir obtenir celle qui me plaisait.

mes essais de recherche de combinaisons de Font

Pour mon titre, j’ai hésité sur une police avec Serif ou une police sans Serif, les deux me plaisaient grandement cependant le fait que celle avec Serif me paraissait trop fine m’a fait choisir l’autre.

Dans toutes celles sans sérif, la font qui convenait le mieux à mes attentes est la Poppins, puisque je recherchais quelque chose d’assez gras et qui soit assez lisible.

Pour le corps de mon texte, je cherchais une font qui pouvait aussi bien se lire facilement en grand comme en petit, qui ne possédait pas une trop grosse graisse ni une trop fine. Ce n’est qu’au bout d’innombrables essais que j’ai sus obtenir celle qui se mélangeait le mieux avec mon titre: la source sans Pro.

A la recherche d’un logo

En attendant les résultats de mon sondage et pour compléter du mieux que je peux mon identité graphique, je me suis mis à chercher un logo à mon site.

J’ai réalisé quelques croquis plus ou moins différents et assez brouillons de la façon dont je l’aurais bien vu.

Test de différents type de logo

Ensuite et après une vue d’ensemble de mes différents logos j’ai décidé d’en garder qu’un seul, et de le designer sur Illustrator !

Ai-je déjà fait part de mon niveau sur Illustrator ? J’ai été habitué depuis le début à Photoshop, à son pinceau, ses masques, et ses raccourcis claviers, alors le fait de me retrouver sur un programme vectoriel qui joue sur les courbes et l’outil plume m’a toujours déstabilisé. Toutefois j’ai réussi à le vectoriser ! De plus j’ai fait d’une pierre deux coups puisque j’ai également designer mon favicon

Je l’ai montré aux différents professeurs qui s’occupaient du design, et leur avis était unanime:

pour le logo principal ils m’ont demandé d'enlever le chapeau qui fait trop américain, et de retirer la bouche qui fait penser à Amazon surtout que ces deux éléments graphiques ne se retrouvent absolument pas dans mon favicon.

La suite du sondage

Entre-temps mon sondage a pu récolter encore quelques réponses et m’a donc permis de trouver mes Top Tasks et de savoir enfin ce que les utilisateurs seraient intéressés à retrouver sur mon site web: une liste de solutions, de tips et de contacts à joindre dans le but de pouvoir trouver une solution pour financer leur minerval.

Tout ceci m’a permis de passer à la vitesse supérieure et d’avancer dans mon travail, je pouvais enfin réaliser mon contenu de mon site.

Architecture de l'informations

Par contre avant ça, il m’a été primordial de réaliser l’architecture de mon site. J’ai donc été rechercher dans les diapositives vues en cours le lien qui mène vers une vidéo Youtube où la personne présentait une architecture de l’information basée sur le tri par carte. Malgré le fait que la vidéo soit en anglais, cela ne m’a pas dérangé au contraire j’ai pu réaliser mon architecture de mon site de la meilleure des manières en suivant ses étapes pas à pas.

présentation de mon tri par carte

Rédaction de mon contenu

Sur base de mon architecture de mon site, j’ai pu enfin réaliser son contenu. Néanmoins celle-ci m’a pris un temps démesuré, à tel point que je stressais en voyant la date de la remise se rapprocher alors que certaines personnes de la classe étaient en pleine partie du codage.

Ce qui m’a pris le plus de temps dans tout ça, ça a été la réalisation et l’explication des différents sujets que je développe dans chacune de mes sections sur mon site. Par exemple, la section où j’explique que mon site se base sur des statistiques m’a demandé une bonne partie de la journée. sûrement dû au fait que le contenu n’a pas été écrit sur base d’une vidéo comme c’était le cas pour Iolce, mais plus en se basant sur nos propres recherches de notre côté et au développement de ces derniers.

Personnellement je ne m’attendais pas ramer autant sur cette partie, surtout que de base j’ai une facilité à écrire mes différents contenus.

Réalisation du contenu pour mon site

user Journey & prototypes papiers

La seconde étape après tout ça a été de réaliser un user Journey, traduit en français par: parcours de l’utilisateur. En d’autre termes, dans mon cas simulé le parcours d’un utilisateur lambda qui souhaiterait découvrir une liste de contact à joindre pour l’aider dans le financement de son minerval.

Je n’ai pas eu trop de difficulté à réaliser cette étape puisqu’il m’a déjà été demandé d’en réaliser un un peu plus tôt dans l’année pour RUX

Voici donc à quoi ressemble mon user Journey:

Réalisation de mon User Journey

Maintenant que tout cela a été fait je pouvais me tourner et mon consacrer à 100% à mes prototypes papiers.

Ces derniers ont été assez rapides à créer, j’avais déjà dans la tête avant même le début du second sondage une idée de comment présenter mon contenu de mon site.

Premièrement, j’avais dans l’idée de faire quelque chose d'aérée et d’assez épurée, qui ne soit pas surchargée en information ( raison supplémentaire pour laquelle j’ai mis du temps à écrire mon contenu).

Deuxièmement, j’ai mené énormément de recherche sur différents sites web à la recherche d’idée. Parmi ces sites je peux citer : celui du constructeur Automobile Pagani, où tout leur contenu ne tient que sur une section qui fait la hauteur et la largeur de l’écran de l’utilisateur, chose que vous retrouver à chaque début de section sur mon site.

Site de pagani

Pour ce qui est du reste je n’ai pas vraiment eu d’énormes sources d’inspirations, j’ai essayé de m’imaginer le soir avant de dormir par exemple comment je pourrais mettre en avant tel élément ou bien comment je pourrai décliner tel autre élément en version desktop !

Pour ce qui est du résultat de mes prototypes papiers voici à quoi ressemblaient ceux sur mobile:

Mes prototypes papiers

Ces derniers ont été testés par ma maman puisqu’encore une fois la crise sanitaire liée au coronavirus m’a empêché de le faire tester par d’autres membres de ma famille …

Pour la partie navigation et navigation design, j’ai voulu mettre l’accent sur la simplicité et, comme dit précédemment, sur quelque chose d’épurée.

De cette façon les différents boutons pour permettre à l’utilisateur de naviguer dans les différentes sections de ma page se font depuis la landing page, avec un titre et un petit texte de présentation de la section vers laquelle le lien redirige, ainsi qu’une petite image foncée sur laquelle viendra se poser le bouton qui lui sera dans la couleur de contraste de mon site.

Ensuite une fois que l’utilisateur se retrouvera sur une autre page que celle de l’accueil, il pourra à tout moment retrouver les liens vers les différentes sections en cliquant sur mon burger menu !

Du prototype papier à celui interactif

C’est la dernière étape avant de passer à la partie code, la réalisation du design final sur programme. Pour ma part j’ai décidé de travailler sur Invision même si j’aime encore bien Figma, cependant la raison qui m’a poussé à choisir l’un et pas l’autre, c’est que sur Invision j’ai déjà réalisé des interactions entre mes différents Artboard ce que je n’ai jamais essayé sur Figma !

Avant de travailler sur les différentes interactions, il m’a d’abord fallu réaliser mon rythme vertical, mon choix se font Sise et mes rapports hiérarchiques.

Pour ma version mobile je suis parti sur une fon sis des paragraphes à 18 px avec une line height à 1.5 ensuite j’ai multiplié cette font-sise par 1.333 et encore une fois par ce même nombre afin d’obtenir mon H3 à 32 px et pour finir j’ai remultiplié ce nombre par 1.333 afin d’obtenir mon H2 et H1 à 43 px.

Font-size et rythme vertical de mon site #1

Pour ce qui est de mon rythme vertical, je suis parti sur des multiplicateurs de ma line height. Ma line height étant 27px voici ce que cela donne:

Font-size et rythme vertical de mon site #2

Un espace de 27 px entre mes différents blocs textes, un espace de 54 entre un bloc texte et une image, ainsi qu’un espace de 81 entre un nouveau titre et la section qui l’a précédé.

Par contre en faisant bien attention vous pourrez remarquer que je suis parti sur un espace de 47 px entre mon titre et le paragraphe qui le suit. Celui-ci est en réalité la line height que j’ai défini à mes h2, tout simplement pour raison d’esthétisme j’ai trouvé qu’en faisant plusieurs tests cela rendrait mieux avec ce genre de combinaisons.

Pour ce qui est de ma version tablette et desktop, le principe a été le même, sauf que j’ai du revoir ma font-size (critère de réussite pour notre TFA). De ce fait je l’ai diminué de 1 px pour obtenir une taille de 17px pour la version tablette; et diminué de 2px pour obtenir une taille de 16 px pour le corps du texte en version desktop.

la raison pour laquelle j’ai travaillé de la sorte est tout bêtement pour garder cet effet de site épuré lorsqu’on le consulte sur un écran plus large que celui du mobile.

Je pouvais enfin passer à l’étape du design intégral de mes différents wireframes. voici une vue d’ensemble de ma zone de travail une fois tout cela terminé:

Ensemble de mes artboards pour le design de mon site

Pour être honnête je n’ai pas éprouvé de grandes difficultés lors de cette étape, je me suis même amusé à tester des valeurs différentes d’espacements entre mes textes, changer le style de mes boutons etc.

Une fois tout cela terminé il ne me restait plus qu’à donner de l'interactivité entre ces différentes artboard de manière à pouvoir présenter mon prototype léché le jour de la remise.

Last step: le codage

La dernière étape est enfin arrivé, 5 mois se sont écoulés entre le moment où j’ai fait mes premières recherches de pistes / thématiques et le moment ou j’ai ouvert le terminal et VS Code.

Ce moment me fait toujours un peu peur … Voir que ce que l’on code ne fonctionne pas comme prévu, voir des erreurs dans la console. Un véritable casse-tête a certains moments. Enfin quoi qu’il en soit je me suis lancé tête la première et j’ai commencé les longues heures de code.

Interface de VS Code

j’ai tout d’abord codé la section accueil, qui m’a ainsi permis d’obtenir une bonne partie de mon code HTML et une petite partie de mon code CSS pour les pages/ sections restantes à coder.

Cependant j’ai remarqué au cours de ce projet que mes connaissances en code se sont améliorées en comparaison au blocus de décembre et du projet qui était Iolce. J’ai ressenti en effet une nette amélioration dans ma manière d’entreprendre mes lignes de code, je me sentais beaucoup plus à l’aise avec la syntaxe qui pourrait en fuir plus d’un, et j’arrivais enfin à mettre en place les éléments de site de la manière que je voulais.

Alors que je continuais à coder de mon coté mes différentes pages, je me suis rappelé que je n’avais pas encore fait valider mes 3 modules techniques et ainsi qu’à l’heure d’écrire ses lignes, je n’en ai pas encore parlé !

J’ai donc envoyé un message à Mr. Thérasse sur Discord en m’excusant du retard, et en lui présentant mes différents modules, qu’il a assez rapidement validés.

Mon premier module est l’apparition de certains contenus de ma page lorsque l’utilisateur scroll. Ce choix me paraissait intéressant pour un site tel que Studeaze. Il est destiné aux étudiants et donc potentiellement aux jeunes personnes, ces derniers ont l’habitude de passer du temps sur internet et de tomber sur plus en plus de page qui adopte le Javascript pour rendre leur site plus animable et moins statique

Mon deuxième module est l’utilisation d’un slider, rien de mieux pour présenter à l’utilisateur plusieurs photos/ captures d’écran sans pour autant devoir inonder son écran.

Interface de mon site avec la présence d'un slider

Le troisième et dernier module, et pas des moindres puisqu’il s’agit de mon module principal de mon site: différents box contenant des contacts professionnels à joindre en vue de voir s’il y a moyen de faire quelque chose pour obtenir une aide financière en vue de diminuer le coût des études.

Ces box sont cliquables par l’utilisateur et une petite indication colorées autour de cette dernière permettra à l’utilisateur de savoir les box qu’il a liké. Ensuite grâce au localstorage, ce dernier pourra à tout moment retrouver les box qu’il a sélectionnés même après avoir quitté le site lors de sa prochaine connexion.

Interface de mon site avec la des box pouvant être likées par l'utilisateur proposant des aides

Je remercie Mr. Therasse pour l’aide qu’il m’a apportée en me donnant un exercice similaire qu’il avait déjà réalisé et qui se trouvait sur le site de Garith.

Présentation du site en une vidéo

Pour finir ce long projet qui a été à la fois excitant, énervant, fatiguant mais surtout riche en expérience, j’ai dû réaliser une courte vidéo de présentation de mon site en la réalisant sur le programme qui est Adobe After Effects.

Je me suis amusé tout au long du processus de réalisation à la monter, mettre en pratique ce que l’on a pu voir avec notre professeur durant ce deuxième quadrimestre a été stimulant.

C’est sur ces derniers mots que je clôture ce long projet. Malgré la difficulté que j’ai croisée tout au long du processus de réalisation de ce travail, j’ai pu enrichir mon expérience, développer davantage mes compétences. Et tout ceci aura fait naître au fond de moi une envie d’en apprendre toujours plus sur l’univers du web que ce soit au niveau du design mais également au niveau du code. Il m’aura donné l’envie me perfectionner davantage et de se surpasser jour après jour!

Je ne pourrai jamais remercier assez les différentes personnes, professeurs, élèves, qui m’ont poussé à me surpasser et qui ont su me transmettre leur passion pour le monde du web

Je tiens à remercier une dernière fois tous les membres de l’équipe DWM pour leur aide apportée durant cette année. Mais également souligner l’adaptation qu’ils ont su faire face à cette fin d’année un peu spécial.